Numérique responsable et RSE


Le numérique responsable est devenu un facteur clé de la RSE🌿


L’École de Commerce et CFA Esccot a donné l’opportunité à ses étudiants en Bachelor Chef de Projet E-Business d’assister au Rennes Social Change. Un événement réputé qui a réuni pour cette deuxième édition plus de 600 participants, venus assister aux différentes conférences animées par des professionnels confirmés. Tout au long de la journée, de nombreuses facettes de la responsabilité sociétale des entreprises ont été abordées, dont le numérique responsable, sur lequel portera cet article.


À la découverte du numérique responsable et de la RSE


La responsabilité sociétale des entreprises est un concept qui a fait son apparition dans les années 50 à travers un ouvrage intitulé Social Responsibilities of the Businessman d’Howard Rothmann Bowen. Il s’agit de l'engagement volontaire d'une entreprise ou d'une organisation envers le développement durable. Cela se traduit par l'intégration des politiques de l'entreprise, des métiers et de leurs relations avec les parties prenantes, les enjeux sociaux, économiques et environnementaux.

Schéma de la RSE

Le numérique responsable a pour but de réduire l’impact de l’activité numérique des entreprises sur l’environnement. Aujourd’hui, il représente 4% des émissions de CO2 et c’est pour cette raison que les entreprises souhaitent tendre vers le zéro carbone. La jeune génération est davantage attentive aux engagements des entreprises dans le domaine du numérique, et se devra d’innover puisque, si le numérique ne devient pas responsable, il y aura des conséquences sur la planète.


Le numérique responsable ou Green IT en anglais, est aujourd’hui représenté en France via le label NR attribué aux entreprises qui s’engagent à réduire leur impact environnemental. En rejoignant cette alliance, les entreprises pourront faire partie d’une communauté, mais aussi bénéficier d’un accompagnement sur le long terme avec deux niveaux de labellisation et des conseils pour réduire au maximum leur empreinte carbone.


Les 3 piliers fondamentaux du numérique responsable et de la RSE


En effet, la responsabilité sociétale des entreprises et le numérique responsable sont fortement liés et incluent trois piliers importants :


  • Le pilier social


Avant toute chose, le pilier social se traduit par le bien-être des salariés au quotidien. En effet, les entreprises se doivent de respecter les droits de chacun d’entre eux. Légalement, ce pilier repose sur le respect des droits de l'homme et l'interdiction de la discrimination, mais va au-delà du respect des dispositions légales. Il comprend également d'autres sujets tels que l'égalité des chances, la diversité, la santé et la sécurité au travail ou encore l'éducation et la formation. La législation française tend à énoncer de plus en plus de lois pour orienter le comportement des entreprises vers une gouvernance d'entreprise plus sociale.


  • Le pilier économique


Une entreprise engagée dans la RSE est une entreprise qui doit être rentable et fonctionner de manière économique pour survivre. Pourtant, les entreprises qui pratiquent la RSE soutiennent l'économie régionale en tant que véritables acteurs locaux ancrés dans le territoire. Cet investissement sur votre territoire peut se traduire par exemple par le choix de fournisseurs locaux ou la transparence avec les investisseurs, la fixation de prix justes, et en même temps la garantie d'une certaine qualité de service.


  • Le pilier environnemental


En premier lieu, le pilier environnemental se traduit par l’impact que les entreprises ont sur l’environnement au quotidien. Afin de participer à la préservation de la nature, elles peuvent réduire leurs émissions de gaz à effet de serre en créant des sites moins polluants comme l’a fait Dalkia.


Zoom sur la réussite de Dalkia.


Lors du Rennes Social Change 2022, Jean-François Allin, directeur de la communication chez Dalkia, ainsi qu’Yv Corbeil, managing director et chief creative officer chez Niji, ont eu l’occasion d’exposer leur travail sur le numérique responsable et leur expérience sur l’écoconception du site web Dalkia.


Anciennement nommée la Compagnie Générale de Chauffe (CGC), Dalkia est depuis le 25 juillet 2014 une filiale 100% verte d'EDF. La société Dalkia encadre plusieurs secteurs d’activités tels que les collectivités publiques, l’habitat, l’industrie, la santé et le tertiaire. Elle propose des solutions énergétiques sur tout le territoire français et à l’international, en passant par le traitement des eaux et des déchets (anciennement Veolia) et par le génie climatique regroupant le chauffage, la climatisation ainsi que la ventilation. La filiale d’EDF s’inscrit également dans le domaine de l’électricité et de la logistique. Par conséquent, la multitude de services énergétiques proposés par Dalkia permet aujourd’hui de la considérer comme l’un des principaux leaders du marché des énergies renouvelables et de récupération.


Home page du site web écoconception Dalkia,

Par ailleurs, la couleur verte ne doit pas seulement être considérée comme du greenwashing, car elle reflète véritablement l’environnement, la conviction et la sécurité. Cette couleur, symbole de la nature, a une forte présence au cœur de leur nouveau site web et se mélange parfaitement avec leur activité.


Suite à une étude, une diminution de 64% des émissions de CO2 a été constatée entre l’ancien et le nouveau site, notamment due à la quantité de CO2 par page qui est passée de plus de trois grammes à moins d’un gramme. De plus, la quantité de sites possédant un carrousel est encore trop considérable, cependant Dalkia a choisi de retirer totalement cet élément qui représente une charge trop importante lors du chargement de son site, et plus particulièrement pour réduire amplement son impact environnemental.


Afin d’accompagner son site vers une démarche écologique plus responsable, la filiale d’EDF a pris l’initiative d’instaurer la date limite de disponibilité (DLD) sur son site web. Cet outil consiste à supprimer les données antérieures à la date fixée au préalable par l’entreprise.


Aujourd’hui, Dalkia a pour mission de trouver une combinaison qui saura lier KPI sustainable (indicateurs clés de performance durable) et KPI business (indicateurs clés de performance d’affaires), c’est-à-dire qu’elle se doit d’être fructueuse tout en restant responsable, et de trouver un équilibre en vue de poursuivre son activité.


De nos jours, il est préférable pour une entreprise d’adopter le numérique responsable qui, à l’avenir, sera bénéfique pour l’environnement et pour elle-même. À noter que, si vous souhaitez intégrer une démarche de numérique responsable dans le cadre de votre responsabilité sociétale d’entreprise, les principaux points auxquels vous devez porter le plus d’attention sont l’utilisation des énergies renouvelables, l’impact environnemental et l’écoconception de votre site web. De plus, certains outils sont indispensables comme les deux types de KPI ou encore la date limite de disponibilité.



N’hésitez pas à nous suivre sur LinkedIn !



Léa Toutous


Brice Saulnier